Votre installation de Publik sera composé de plusieurs modules, et chacun doit avoir un nom de sous-domaine, sur un domaine commun et unique, pour que l'ensemble puisse fonctionner.

Il vous revient donc donc choisir un domaine commun, comme par exemple :

Si nous prenons l'exemple de guichet.grandlyon.com, nous aurons donc la structure suivante : yyyyy.xxxxx.com

Note interne : en premier il faut proposer de faire une délégation de zone, qu'au niveau du DNS yyyyy.xxxxx.com soit géré par Entr'ouvert. (éléments techniques sur le sujet à rédiger)

Sous-domaines pour la partie production

Pour fonctionner, Publik a besoin de sous-domaines complémentaire à cette structure de base.
Ces sous-domaines qui devront être couverts par un certificat couvrant *.yyyy.xxxxx.com.

Voici les sous-domaines à créer :

et également ces sous-domaines internes, invisibles pour le citoyen :

En fonction des modules déployés sur Publik, d'autres sous-domaines devront éventuellement être créés.

Sous-domaines pour la partie recette

Il est préférable que les sous-domaines utilisés en recette soit cohérents avec ceux utilisés pour la partie production.

Nous proposons de mettre en place, dès le début du projet, d'utiliser le même sous-domaine en rajoutant -test sur le préfixe.

Pour la recette, nous aurons donc besoin des sous-domaines suivants. Ces sous-domaines doivent également être couverts par le certificat.

Certificat

Tous les modules Publik dialoguent via des connexions chiffrées, il est donc nécessaire que vous disposiez de certificats pour la recette et pour la production, ceux-ci peuvent être des certificats
"wildcard" couvrant un domaine et ses sous-domaines (cf plus haut).
Si souhaité de votre part, il est possible, pour la recette, d'utiliser notre certificat qui couvre la zone "test.entrouvert.org" avec des URL alors à définir pour la recette.